lundi 29 avril 2013

L’art d’entreposer le vin

Chaque cave peut se transformer en une merveilleuse cave à vins. Il suffit de quelques transformations et de quelques bonnes bouteilles pour que votre cave devienne l’endroit parfait pour entreposer vos meilleurs crus. Afin que la conservation du vin soit optimale, commencez par veiller à ce qu’aucune autre odeur ne puisse être absorbée par la bouteille.

Il faut comprendre par là que votre cave à vins ne doit pas abriter d’autres odeurs indésirables, comme celles d’autres aliments ou de mazout. L’entreposage optimal s’obtient également en bénéficiant d’un lieu calme, à l’abri des vibrations, du chauffage et des réfrigérateurs ou congélateurs.


Afin d’entreposer votre vin, il est judicieux d’opter pour une simple étagère prévue à cet effet. Ainsi, les bouteilles peuvent être conservées à l’horizontale afin que le bouchon reste constamment humide. Pour l’organisation personnelle, il est préférable de veiller à ce que l’étiquette se trouve vers le haut de l’étagère. Il sera également utile de créer des compartiments différents dans votre étagère. La température, l’humidité et la luminosité sont sans doute les facteurs clés de la bonne conservation du vin. La température classique pour l’entreposage du vin se situe entre 8 et 12 degrés. Il est important d’éviter des variations trop brusques de températures.

Des températures inadaptées pourraient créer une évaporation du vin ou alors dans le cas contraire une oxydation du vin. Le taux d’humidité parfait pour vos bouteilles est de 70%. Un air trop sec risque de sécher le bouchon et si l’air est trop humide, le goût de moisi pourrait se sentir dans le vin. Vous pouvez alors soit climatiser la pièce (si trop sec) ou laisser constamment une ouverture pour que l’air frais puisse entrer dans la pièce (si trop humide). Au niveau de la luminosité, le vin doit rester le plus possible à l’abri de la lumière du jour. La durée parfaite de conservation dépend d’un vin à l’autre et d’un cépage à l’autre. En général, les vins blancs peuvent être conservés entre trois et cinq ans, les vins doux quinze ans et plus, les vins rouges corsés au moins six ans et les rosés cinq ans ou plus. L’idéal serait de pouvoir demander l’avis du producteur ou d’un spécialiste afin de connaître la durée adaptée à chaque bouteille.

Aucun commentaire: